25/12/2017 Cartoon animal porn porn movies 0

sexe feminin sexe voisine

...

X sexe com youprono sexe

Tout le monde, même les filles, les maquilleuses te disent comme tu es belle. Ma photo a été le center fold. Je ne me suis pas rendu compte que mon père pouvait voir ça. Jamais papa regardait ce genre de magazine, il avait maman et elle était si belle. En disant cela Cat avait mis sa main sur la sienne pour la retirer promptement gênée de son geste. Un bon soir un des gérants du Platinum est venu me voir au club. Tout à fait fascinant! Tu dois avoir tous les hommes à tes pieds?

Mais il faut garder les hommes sur leur faim. Tu as bien raison, je suis bien placée pour en parler Je dois y aller, je ne veux paraître impolie mais je dois continuer si je veux finir cet appartement Audrey ce leva et Cat aussi. Audrey prit Cat dans ses bras écrasant sa poitrine sur la sienne.

Regardant Cat en plein dans ses yeux noisettes elle déposa sur ses lèvres un petit baiser. Dans son patelin on fait ça! Durant la soirée Cat avait beaucoup de difficulté à se concentrer sur son travail. Mais que connaissait-elle des lesbiennes? Pourquoi ce doux baiser?

Il était presque 10h Elle se demandait si Audrey prenait une tisane. Elle répondit encore plus tachée que tantôt. Audrey buvait sa tasse et Cat faisait le tour en regardant les couleurs chatoyantes des murs.

Cat et Audrey marivaudait sur la décoration des pièces. Audrey expliquait ses projets sur les pièces. Cat retourna à son appartement un peu vexée.

Comment as-tu pensé que cette fille était lesbienne? Quand elle est revenue le soir, la porte de sa voisine était toujours close. Elle se prélassa un bon moment dans son bain.

Elle se trouvait idiote de penser constamment à Audrey. Elle était encore perdue dans ses pensées moroses quand la sonnette de la porte la fit bondir.

Elle courut à la porte de petits pas pressés pour ouvrir rapidement la porte sur toute sa grandeur. Cat eut un choc. On est tous comme ça ce soir Va dans ma chambre je vais chercher mes trucs! En arrivant dans la chambre Cat stoppa net. Audrey se tenait devant son meuble à maquillage avec un pot à la main. Elle avait les seins nus portant un simple string blanc avec ses talons aiguilles. Son visage était rosie par la gêne.

Tout était harmonieux chez elle, pas une once de graisse, pas de cellulite, une peau claire sans défaut. Une longue cuisse effilée luisante comme du satin. Ses talons aiguilles donnait un creux prononcé à ses reins laissant ressortir de magnifiques fesses rondes et galbées.

Cat cousait nerveusement le bord de robe. Elle avait de la difficulté à se concentrer sur son travail. Audrey lui suçait le doigt. Audrey continuait à sucer le doigt meurtri. Elle percevait encore ce regard perçant. Sa succion devenait sensuelle, une douce langue faisait le tour de son bout de doigt. Tu avais raison ça ne saigne plus! Cat ne respirait plus. Des lèvres replètes vinrent se déposer doucement sur les siennes. Et suivait un autre mais plus fougueux avec une langue humide qui cherchait à forcer sa bouche.

Audrey était carrément sur elle, les cuisses de Cat se sont ouvertes naturellement laissant une place confortable à Audrey. Cat sentait un mont de Vénus dur sur le sien. Audrey se déhanchait subtilement frottant sa protubérance sur le sexe de Cat. Elle gémissait malgré elle dans cette bouche avide qui lui suçait la langue.

Cat était au bord de la jouissance quand Audrey se releva. Elle se tenait debout entre les jambes pendantes de Cat hors du lit. Ses yeux scrutant son regard. Cat regardait ce corps de femme vénusté. Audrey lança sa robe par terre et dénoua doucement le n? Cat respirait de façon saccadé. Cat était nue, les cuisses ouvertes, offerte et conquise les bras en croix, le sexe suintant de mouille. Elle enleva sa perruque laissant ses cheveux de blé dénouées sur ses épaules.

Bouche contre bouche, seins contre seins, ventre contre ventre, sexe contre sexe. Son visage se lovait contre ses seins et sa bouche lui suçant délicieusement les tétins en effervescences.

Cette bouche continuait son parcours, léchant et mordillant sa peau tendre du ventre. Audrey était maintenant à genoux parterre bécotant le pubis sombre de Cat qui respirait difficilement.

Cat ressentit une douce sensation sur son sexe. Audrey lui léchait la vulve, découvrant chaque repli de son sexe avec une langue pointue. Des mains chaudes et habiles parcouraient son corps lui procurant des frissons électrifiés. Des doigts doux mais rigides la pénétraient dans son vagin en furie et son anus maintenant dilaté.

Cat aurait voulu lui parler mais les paroles étaient inutiles. Cat regardait Audrey dans les yeux, sa bouche et son menton étaient encore luisants de mouille.

Elle admirait cette beauté. Même couchée sur le dos, ses seins étaient à peine affaissés. De la grosseur de son visage, son sein était dur et ferme comme elle avait prévu. Sa main continua sa glissade sur un corps satiné et doux. Ses doigts sentirent son poils duveteux. Des doigts nerveux touchaient à des replis de peau dénudée de poils. Puis un doigt glissait dans sa cavité chaude et liquéfiée. Audrey gémissait de plaisir en suivant le rythme du bassin. Audrey se redressa promptement et se plaça tête bêche au-dessus de Cat qui ne semblait pas réaliser ce que Audrey faisait.

Le voisine s'approchait et demandait à ma femme la permission de me faire une fellation: Nous sortions de la cuisine et une fois dans le salon, les filles se déshabillaient. Je les imitais et enfin la voisine venait vers moi en m'entraînant sur le divan et prenait ma bite dans la bouche sous les yeux de ma femme intéressée.

Elle se branlait et venait me demander de l'embrasser. Nos langues luttaient dans nos bouches pendant qu'une autre bouche me donnait un plaisir bien différent. Je ne pouvais même pas le temps de dire que j'allais jouir: Ma femme toujours gourmande de mon goût allait embrasser la voisine pour avoir sa part de semence dans sa bouche. Elles commençaient à présent leur baise. Je ne pouvait que voir dans l'immédiat: Je voyais les deux mains sur leurs sexes s'agitaient en cadence.

Enfin elles faisaient des 69 en série. Je voyais les fesses de la voisine parfaite pour y mettre une bite. Je bandais encore plus fort. Je décidais d'interrompre leurs jeux et de me faire une place. Je voulais enculer la voisine. Ma femme placée dessous me donnait raison: Je m'approchais et ma femme mouillait l'anus de son amante.

C'est elle qui guidait ma bite dans le cul. Malgré la grosseur de mon chibre, elle rentais sans mal et la fille se tortillais: Elle jouissait plusieurs fois. Accompagnée par ma femme qui avait repris ses goûts pour la baise entre filles. Elles se baisaient comme de vraies lesbiennes. Je les regardais se faire jouir en étant clitoris contre clitoris. Enfin elles finissaient et je devais accomplir l'exploit de les baiser ou les faire jouir toutes les deux.

Je prenais ma femme en premier: En effet je sentais ses spasmes de jouissance. J'étais aidé pour la faire partir par ma prochaine victime qui passait une main pour lui rentrer des doigts dans le cul.

Ma femme, qui habituellement ne disait rien d'autre qu'un petit "je jouis", cette fois hurlait. Je me retirais et couchait notre voisine sur le divan, jambes très écartées pour qu'elle puisse se branler aussi. Je rentrais dans ce nouveau con qui très mouillé permettais une pénétrations très rapide. Je trouvais ce sexe très agréable: Cette fois je jouissais en elle.



sexe feminin sexe voisine

...